Combien d’heures de travail à ne pas dépasser quand on est en retraite ?

5 décembre 2023

Quand on franchit l’âge de la retraite, il est possible de reprendre le travail pour gagner encore plus d’argent ou pour continuer à faire ce que vous aimez. À l’aide du dispositif cumul emploi-retraite, tous les retraités ont le droit de poursuivre une activité professionnelle. Cependant, deux situations peuvent se présenter, soit vous bénéficiez du cumul intégral, soit du cumul plafonné. Bien évidemment, cela va avoir des répercussions sur le nombre d’heures. Mais pour vous aider à mieux cerner, on vous expose les détails dans cet article. 

Pourquoi continuer à travailler pendant la retraite ?

En tant que retraité, poursuivre la carrière professionnelle ou retourner au travail sont une décision à ne pas prendre à la légère. En effet, cela peut entraîner des effets sur la santé comme la démence, l’hypertension ou le diabète. Cependant, certains retraités pensent que le fait de continuer peut les aider à maintenir une bonne santé. Selon une étude, les retraités qui travaillent à temps partiel sont moins susceptibles de contracter à diverses maladies. 

A lire aussi : Formation DPC : évolution continue pour kinés

Dans d’autres cas, l’envie de réaliser sa passion devient une motivation, ce qui les pousse à entamer des défis dans un tout autre environnement. De plus, c’est une opportunité pour partager ses connaissances et ses compétences sans aucune contrainte. La seule question est que : à combien d’heures peut on travailler en retraite ? 

Quelles sont les règles applicables et les limites d’heures en tant que retraité ?

En parallèle : Comment devenir propriétaire en payant un loyer ?

Selon le régime général, il est possible de cumuler la retraite et le revenu professionnel même en étant retraité. Toutefois, plusieurs règles sont à respecter pour éviter le plafonnement indirect sur les heures de travail. Après avoir atteint l’âge de départ, le cumul intégral est disponible pour :

  • Les retraités ayant 67 ans : l’âge pour obtenir la retraite à taux plein ;
  • Les retraités ayant 62 ans : l’âge légal de la retraite avec une durée d’assurance suffisante pour bénéficier du taux plein. 

Pour ceux qui profitent d’un cumul intégral, les heures de travail n’ont pas de limites, ce qui n’est pas le cas pour le cumul plafonné. Le non-respect des conditions peut entraîner la réduction du montant de retraite. Normalement, la totalité du mensuel ne doit pas dépasser la moyenne des 3 derniers mois du revenu ou de 1,6 x SMIC.

Par contre, lors d’une cessation d’activité professionnelle, il faut prévenir la caisse régionale pour réajuster le montant de retraite.

Travailler pendant la retraite : quels sont les avantages et les inconvénients ?

En plus d’une rentabilité financière optimale, travailler pendant la retraite réduit considérablement la dépression et l’ennui à la maison. C’est un bon moyen d’élargir son réseau social et de rester actif en exerçant un métier qui fait partie de ses passions et de ses compétences. Continuer à travailler après sa retraite renforce le physique et le mental, ce qui réduit les risques de développer certaines maladies. Toutefois, la fatigue peut s’accroître avec l’âge et le rythme de travail sauf si vous diminuez les heures de travail. 

Que faire pour équilibrer le travail et la retraite ?

Pour mieux vivre pleinement votre retraite, il faut privilégier les métiers qui n’exigent pas une présence obligatoire tous les jours. Le souhait de vouloir continuer même en étant retraité offre une expérience enrichissante, mais en apprenant à bien gérer son temps. C’est-à-dire que faire le tri de ses priorités est important. 

Le mieux quand on souhaite continuer à travailler pendant la retraite, c’est de se renseigner sur les diverses contraintes et les avantages. De cette manière, les retraités pourront continuer à exercer tout en profitant de sa retraite.