Guide complet sur la formation de praticien en relation d’aide

30 juin 2024

Les professionnels en bien-être sont particulièrement recherchés face au besoin d’être accompagné et de résoudre de nombreux problèmes. Ce sont des experts qui possèdent un véritable savoir-faire qui leur permet d’apporter leur aide à tous ceux qui sont dans le besoin. Évidemment, avant de devenir pratiquant, il est primordial de suivre une formation de praticien en relation d’aide.

Comprendre le métier de praticien en relation d’aide

Avant d’en savoir plus concernant la formation de praticien en relation d’aide, il faut commencer par comprendre le rôle d’un praticien en relation d’aide. En principe, il s’agit d’une personne qui est spécialiste de l’être humain. Son rôle principal est d’aider les consultants à retrouver leur bien-être grâce à ses connaissances approfondies sur la psychologie et le fonctionnement psychique de l’humain. 

Cela peut vous intéresser : Comment intégrer la gestion du stress dans la formation des professionnels de santé ?

De plus, il apporte son soutien à tous ceux qui traversent une période difficile. Il convient par ailleurs de préciser qu’un praticien en relation d’aide n’est ni un psychologue, ni un psychiatre et encore moins un psychothérapeute. Cela signifie qu’il ne réalise pas d’évaluation particulière, de plus il n’établit pas non plus de diagnostic. À la place, il propose à ses clients des approches qui sont non directives. 

Les séances s’effectuent en face à face et sous forme d’un échange. Ici, le praticien se met à l’écoute du patient afin de diriger ce dernier vers ses propres réponses face à une situation quelconque. Cela dit, découvrez la formation pour devenir praticien en relation d'aide à travers ce lien.

A voir aussi : Formation pour devenir facilitateur de méditation pleine conscience : développer ses compétences

Les essentiels concernant la formation de praticien en relation d’aide

Actuellement, il n’existe pas de diplôme officiel d’état concernant le métier de praticien en relation d’aide.  Cependant, il y a des centres de formation privés et des établissements qui proposent des formations. À l’issue de la formation, les apprenants obtiennent des diplômes ou des certificats qui leur permettent d’exercer ce métier. Il n’existe pas de contenu pédagogique particulier qui est imposé aux établissements de formation. Ainsi, chacun d’entre eux est libre de proposer leur propre programme.

Quoi qu’il en soit, la formation suivie devrait permettre aux apprenants d’acquérir les connaissances et compétences essentielles pour mener à bien leur métier plus tard. À la fin de la formation, ils devraient être capables de maitriser les méthodes de l’entretien non directif. Dans le même temps, ils doivent avoir acquis des connaissances en :

  • Psychologie
  •  Psychopathologie
  • Techniques de communication, etc.

Une fois la formation terminée, il est possible de pratiquer légalement en tant que thérapeute en relation d’aide.  Il n’y a aucune règlementation imposant l’adhésion à un ordre professionnel ou à une association. 

Les critères pour bien choisir la formation

Il existe de nombreux établissements qui proposent des formations de praticien en relation d’aide. Par conséquent, les apprenants ont souvent du mal à s’y retrouver. Il convient donc de se pencher sur plusieurs informations pour orienter le choix. Évidemment, il est primordial de se tourner vers un établissement fiable et qui possède des années d’expérience dans le domaine. Dans le même temps, la formation devrait être reconnue par les organismes professionnels indépendants.

Ensuite, il faudra se renseigner concernant la qualité des formateurs qui s’occupent de l’enseignement. Il s’agit de consulter leur profil afin de connaitre leur parcours académique et professionnel, sans oublier leur expertise pédagogique. Après cela, il faudra tenir compte de sa disponibilité, ce facteur déterminera le type de formation, soit en présentiel, soit en ligne. En outre, il faut également se renseigner concernant la durée de la formation. Enfin, il faut définir le budget alloué à la formation.