Quelles sont les 5 phases de la dépression et comment les surmonter ?

7 août 2023

La dépression est un trouble psychique qui peut toucher n’importe qui, indépendamment de l’âge, du sexe ou de l’origine sociale. Environ un Français sur cinq fera l’expérience d’un ou plusieurs épisodes dépressifs au cours de sa vie. Ce trouble est dans la plupart des cas marqué par une grosse tristesse, une perte d’envie, une négativité et des pensées suicidaires. Il faut savoir que c’est une maladie très douloureuse qui doit être prise en charge au plus vite avant que l’individu ne sombre profondément. Aussi, la dépression se manifeste différemment d’une personne à l’autre. Son évolution est d’ailleurs caractérisée par des phases distinctes. Il est important de comprendre ces phases pour pouvoir repérer les signes précoces et pour chercher et gérer la maladie de manière efficace. Quelles sont donc ces principales phases ?

La phase initiale 

Il est essentiel de comprendre les 5 phases de la dépression pour mieux cerner chaque étape de la situation. Tout commence donc par la phase initiale. Elle est marquée par une profonde tristesse persistante, un sentiment de pessimisme constant et une perte d’intérêt pour les habitudes de vie. Les principaux symptômes caractéristiques de cette phase sont :

A lire également : Acheter du produit dérivé de chanvre dans un bureau de tabac : est-ce possible ?

  • Une faible estime de soi
  • Des troubles du sommeil
  • Une diminution de l’appétit
  • Une difficulté à se concentrer

Cette phase peut durer de nombreuses semaines et peut même aller jusqu’à des mois. Il est donc important de la reconnaître tôt. Les principaux facteurs de risque durant cette première phase sont un déséquilibre mental et le stress qui s’installe. Une personne qui traverse cette situation a besoin d’un soutien psychologique. Elle doit aussi pratiquer davantage d’activité physique régulière pour ne pas à négliger sa santé physique. Cela s’accompagne d’une alimentation saine et équilibrée.

Elle peut aussi suivre un traitement médicamenteux à base d’antidépresseurs. C’est un moyen de soulager quelques symptômes comme l’insomnie ou encore l’anxiété. Bien entendu, cela va prendre du temps pour que la personne puisse vraiment se rétablir. 

A voir aussi : Budget toilettes japonaises : conseils pour bien préparer le montant

La phase de lassitude

Cette phase met en avant le retrait petit à petit de l’individu aux interactions sociales. Cela s’accompagne d’une perte d’intérêt pour les activités autrefois aimées. Durant cette phase, la personne est épuisée émotionnellement et physiquement. Egalement, elle n’arrive plus à maintenir des relations. Elle devient ainsi indifférente à tout. 

Il se peut que cette phase ait été déclenchée par des problèmes relationnels, un manque de soutien social ou encore des pressions extrêmes subies tant sur le plan professionnel que personnel. 

Il est important dans ce cas de suivre des traitements comme la psychothérapie et de se faire accompagner dans la compréhension de ses émotions. La victime devra alors être soutenue pour qu’elle puisse reprendre goût à ses habitudes et à ses activités. 

La phase de désespoir

Les émotions s’intensifient de plus en plus durant cette étape. La personne peut alors ressentir une forte angoisse, une colère parfois non maîtrisable. Cela est suivi d’une frustration. Les idées suicidaires peuvent également émerger à ce stade. 

La victime peut ressentir les symptômes suivants : l’impuissance, les sautes d’humeur graves, une vision négative du monde. Elle peut s’isoler socialement en raison de sa situation. Elle se sent ainsi tellement différente des autres que cela lui pousse dans la solitude. Pour surmonter tout cela, il est essentiel de demander de l’aide, qu’il s’agisse d’un ami, d’un proche ou d’un professionnel de la santé. 

La colère exprimée ne doit pas être péjorative mais constructive et saine. Certaines personnes dépressives peuvent également rejoindre des groupes de soutien pour vaincre l’isolement social. L’idée est donc de ne pas rester seule, mais de s’entourer de personnes bienveillantes qui auront de l’empathie et qui sauront comprendre la situation tout en tirant la personne vers le haut.

Dans les cas extrêmes, la dépression peut être difficile à traiter de manière psychothérapique. Dans ce cas, il est parfois recommandé de suivre une thérapie électro convulsive. Ce traitement consiste à créer un choc électrique dans le cerveau. Cela se fait sous anesthésie générale.

La phase d’acceptation

Cette phase est celle où la personne reconnaît sa maladie. Elle est alors prête à chercher activement des solutions pour s’en sortir. L’individu peut alors accepter l’aide professionnelle. C’est aussi le moment où il pourra développer une vision plus positive de l’avenir. Il sera alors ouvert dans le suivi d’un plan de traitement. C’est l’étape où la thérapie et les efforts engagés joueront un rôle essentiel dans la guérison. 

La phase de récupération

Il s’agit de la dernière étape avant de retrouver goût à la vie. Durant cette phase, la personne se reconstruit. Elle va donc se concentrer uniquement sur son avenir. Bien entendu lorsqu’une personne récupère, elle procède à des changements significatifs dans sa vie. Cette phase de récupération ou de reconstruction peut prendre du temps, mais cela en vaut la peine. 

Le sentiment d’équilibre et de normalité se fait ressentir petit à petit. Bien sûr, la personne aura toujours besoin de bien s’entourer durant cette étape. Elle pourra recevoir le précieux soutien de sa famille, ses amis et de son psychothérapeute. Elle reprendra confiance en elle de manière progressive et elle se reconstruira également sa vie quotidienne.

Pour conclure, la dépression peut tuer à petit feu sans une aide favorable. Elle se manifeste en 5 principales phases, à savoir la phase initiale, la lassitude, le désespoir, l’acceptation et la récupération. La combinaison de thérapies, de soutien social, de médication et d’engagement personnel peut favoriser le rétablissement.